Musée de Grenoble

Les 20 ans

Accueil > Les collections > Les œuvres > XIXe > Bourg-en-Bresse rend hommage à Gustave Doré

Bourg-en-Bresse rend hommage à Gustave Doré

 

Célèbre dès l'âge de quinze ans comme illustrateur et graveur, Gustave Doré est moins connu en tant que peintre. L'exposition Gustave Doré, un peintre-né, organisée par le Monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse, du 12 mai au 16 septembre 2012 révèle cette facette du génie créatif de Doré.  Grenoble prête à cette occasion deux de ses chefs-d'œuvre dont le célèbre Lac en Ecosse après l'orage de 1875-1878. 
 


vue-des-pyrenees


Cette toile est la première peinture de Doré à entrer dans un musée français, du vivant même de l'artiste, grâce à un don du docteur Fuzier en 1880. L'univers qu'il y dépeint est indissociable des descriptions dramatiques de brumes et de tempêtes contenues dans les romans de Walter Scott. Ce paysage sombre relève plus de la vision cosmique que du réalisme descriptif, terre et ciel y sont fondus en un tout indissociable.

Moins connu, La Maladeta, dite Vue des Pyrénées, est une toile de 1855, datant du premier voyage en Espagne de Gustave Doré. La représentation du massif pyrénéen fait d'avantage penser à une photographie ou à une illustration pour un documentaire qu'à une libre interprétation de la nature. Le jeune Gustave chercher ici à s'affranchir de ses précédents travaux caricaturaux et à s'affirmer en tant que peintre.

Le catalogue de l'exposition Gustave Doré, un peintre-néestdisponible à la bibliothèque du musée de Grenoble