Dans la première salle dédiée aux peintures et aux sculptures sont exposées des œuvres qui toutes appartiennent à l'école italienne. A la suite de la plus ancienne peinture du musée, Sainte Lucie attribuée à Jacopo Torriti, figure à l'esthétique encore byzantine et de quelques beaux primitifs, on atteint vite la Renaissance à laquelle se rattachent plusieurs œuvres majeures. Du Pérugin à Cesare da Sesto, dont Le Christ portant sa croix est empreint de l'influence de Léonard de Vinci, de Vasari aux deux chefs-d'œuvre de Véronèse, Le Christ rencontrant la femme et les fils de Zébédée peint pour l'église Santa Maria Maggiore de Venise et provenant des collections de Louis XIV, et le Noli me tangere acquis par le département de l'Isère en 1799, l'art italien est ici représenté avec finesse et diversité. Au cœur de ces peintures, une sculpture en bronze qui date de la renaissance, représente Hercule, un des héros de la mythologie antique.