Musée de Grenoble

Accueil > Les expositions > Fantin-Latour. A fleur de peau > Autoportraits

Autoportraits

Fantin-Latour s'est beaucoup représenté au cours de ses années de formation et dans ses premiers chefs-d'oeuvre. Exercice pratique, copie d'après les maîtres, revendication d'un statut, manifeste d’un style, narcissisme, introspection, confidence intime ? L’essor de l’individualisme, la place nouvelle assignée à l’artiste dans la société industrielle et la conscience toujours plus grande de l’insondable profondeur de l’âme humaine ne font que renforcer cette pratique chez le jeune Fantin-Latour. Son propre visage est restitué avec des effets dramatiques sans équivalent dans le reste de son oeuvre.

Autoportrait, 1859. Musée de Grenoble Autoportrait, 1859. Musée de Grenoble
Autoportrait

Dans ce tableau, qu’il a conservé avec lui jusqu’à sa mort, Fantin-Latour se met en scène le pinceau à la main, dans la vérité d’un travail auquel il s’adonne avec le plus grand sérieux. Dans le regard se mêlent l’ambition et le doute. L’exercice de l’autoportrait permet donc à l’artiste de varier les atmosphères, conférant à celui-ci des sentiments plus personnels. C’est avec la même chemise blanche et avec un attribut de peintre – la palette – qu’il se donne un statut particulier au sein des participants de l’Hommage à Delacroix quatre ans plus tard.

Autoportrait, la tête légèrement baissée,1861 Autoportrait, la tête légèrement baissée,1861. Washington, National Gallery of Art Courtesy National Gallery of Art, Washington
Autoportrait, la tête légèrement baissée

La vigueur presque dérangeante de ce petit autoportrait – sans doute fait pour lui-même – donne la mesure de la détermination de Fantin-Latour qui connaît alors ses premiers succès commerciaux en Angleterre. Elle témoigne en outre d’un investissement psychologique et d’une volonté à mener une carrière de peintre qui tranche avec le sujet de ce succès qui ne se dément pas au fil du temps : les natures mortes de fleurs. Toute la complexité du tempérament de l’artiste est concentrée ici avec la plus grande radicalité, qui fait l’originalité d’un grand artiste en devenir.