Musée de Grenoble

Accueil > Les expositions > Hors les murs > Trois questions à...

Trois questions à...

Pierre Bastien

médiateur du musée de Grenoble, en charge du projet hors-les-murs (avec Marie-Laure Pequay)

Quel est l’état d’esprit de ce projet ?

L’idée de l’exposition hors les murs est de présenter des œuvres du musée dans un lieu inattendu, de susciter surprise et curiosité ! L’objectif est d’aller à la rencontre des habitants et en particulier de ceux qui ne vont pas au musée. Ainsi, nous exposons dans des lieux familiers, des lieux de vie, où le public a déjà ses habitudes et ne s’attend pas à voir des œuvres de musée, comme dans une maison des habitants ou une MJC !
Le projet du musée hors les murs est d’abord une exposition d’œuvres originales, choisies en fonction d’un thème renouvelé chaque année avec les professionnels du lieu qui nous accueille. Une exposition pour laquelle nous avons la même exigence de qualité d’accrochage que pour celles présentées au musée. Ce projet est également un travail de partenariat avec les acteurs du champ social, culturel et associatif du secteur qui souhaitent s’investir à nos côtés. Pendant plusieurs mois, nous nous rencontrons régulièrement et cherchons à créer ensemble une dynamique et une belle programmation d’événements et d’activités autour de l’exposition. Ces acteurs peuvent alors être à leur tour des passeurs auprès de leurs publics. C’est un véritable travail de co-construction.

En quoi la visite du HLM diffère de celle du musée ?

La visite d’une exposition hors les murs découle de cet état d’esprit de rencontre. Un médiateur est présent en permanence pour favoriser l’échange autour des œuvres avec les visiteurs individuels. L’approche est originale car on n’est pas seulement dans un discours intellectuel mais plutôt dans une démarche qui peut être ludique, sensorielle, qui procure de l’émotion. On cherche à favoriser la rencontre avec la création artistique, en faisant tomber les barrières. Nous ne proposons pas de visite guidée avec un contenu linéaire, le médiateur invite les visiteurs à s’exprimer et à échanger autour des œuvres.

Nous savons que la majorité des publics a une pratique culturelle dans le partage. Aller au cinéma, assister à un concert, visiter une exposition,… sont autant de moments à vivre à plusieurs. Une rencontre à la fois humaine et artistique, c’est aussi ce que l’on veut offrir.

Pourquoi venir à Solexine ?

D’abord nous apprécions le projet de l’association et la qualité des ateliers proposés aux adhérents. Et puis on se connait déjà avec Solexine ! En 2010, nous avions organisé une journée exceptionnelle au sein de l’association dans le cadre du projet d’exposition hors les murs qui se tenait alors à la Maison des Habitant Chorier-Berriat. Le musée n’était pas revenu dans le secteur depuis lors si bien que, lorsque nous avons commencé à chercher un lieu d’exposition pour l’édition 2019, nous avons naturellement repris contact avec Solexine. Encore une fois, le musée hors les murs c’est une histoire de rencontres !