Musée de Grenoble

Accueil > Informations coronavirus > Le musée chez vous ! > Roger chez Alcine : l'histoire ! > L'enlèvement de Proserpine : l'histoire

L'enlèvement de Proserpine : l'histoire

Commence par observer le tableau.

Imagine qu’il est très grand : il mesure plus de trois mètres de haut, il a été peint par l’artiste pour servir de modèle à la réalisation d’une tapisserie.

Le tableau se divise en deux moitiés avec deux ambiances très différentes : à gauche, un groupe de jeunes filles habillées de tissus colorés décorent une statue de pierre, dans la nature. Cette statue représente une femme couronnée de fleurs tenant dans ses mains une serpe et une gerbe de blé.

A droite, un homme debout sur un char tiré par deux chevaux noirs surgit de la terre dans une explosion de flammes et de fumée. Il est habillé de rouge et tient une fourche. Derrière lui apparaît un volcan en éruption. Il y a également deux petits enfants ailés qui volent dans le ciel : l’un tient deux torches, l’autre tient un arc et désigne le groupe de jeunes filles du doigt.

Ce tableau illustre un récit de la mythologie grecque et romaine, l’enlèvement de Proserpine.

Pluton, roi des Enfers et frère de Jupiter, est le seul dieu à vivre dans le monde souterrain. Alors qu’il est sorti à la surface sur son char d’or tiré par ses chevaux immortels, Cupidon le dieu de l’amour lui décoche une flèche avec son arc. Pluton voit alors Proserpine, la fille de Cérès la déesse des champs et des récoltes, qui cueille des fleurs avec ses amies. Enflammé d’amour par Cupidon, Pluton se saisit de Proserpine et l’emporte avec lui dans son royaume souterrain. Elle pousse alors un cri terrible que sa mère entend. Cérès survole la terre et la mer à sa recherche mais personne n’ose lui dire la vérité. Elle erre ainsi neuf jours et neuf nuits, et décide de descendre sur terre. Ne la voyant nulle part, elle laisse éclater sa colère et sa tristesse. Elle décide alors de cesser ses bienfaits de déesse des récoltes et maudit le sol, le rendant stérile : plus aucune plante, plus aucun fruit, plus aucune céréale ne poussent. Les humains risquent alors de mourir de faim !

Jupiter, roi des dieux, décide alors d’intervenir. Il lui révèle que sa fille est devenue la reine des morts aux côtés de Pluton, dans les Enfers.

Furieuse, Cérès descend sous la surface de la terre pour réclamer le retour de sa fille auprès d’elle. Mais Pluton refuse de laisser partir celle qui est devenue sa femme !

Cérès et Pluton se disputent la pauvre Proserpine jusqu’à ce que Jupiter prenne la décision finale : Proserpine doit rester six mois aux Enfers avec son époux, et six mois à la surface auprès de sa mère.

Les six mois qu’elle passe auprès de Cérès voient les fleurs sortir du sol, les céréales blondir et les fruits mûrir : ce sont les mois du printemps et de l’été. Quand elle repart rejoindre son époux aux Enfers le chagrin de sa mère fait tomber les feuilles des arbres et geler le sol : ce sont les mois de l’automne et de l’hiver.

Regarde à nouveau le tableau du musée de Grenoble.

Voir l'image en grand

Pour en savoir plus

Observe ce tableau et répond aux questions suivantes :

Devines-tu laquelle des jeunes femmes est Proserpine ?

Réponse : elle est vêtue de rose, de jaune et de bleu.

Vois-tu Cupidon ? Comment peut-on le reconnaitre ?

Réponse : il a son arc à la main.

Le volcan que l’on voit est un volcan toujours en activité. Le connais-tu ?

Réponse : c’est l’Etna. Il se trouve en Sicile. Les romains pensaient qu’il s’agissait de la demeure du dieu forgeron Vulcain.

Le nom Cérès te fait-il penser à un aliment de la vie quotidienne ?

Indice : tu en manges peut-être dans du lait au petit-déjeuner.

Réponse : Le nom de Cérès a donné le mot « céréales », qui est apparu au XIXé siècle seulement !