Musée de Grenoble

Les 20 ans

A la suite d'Andry-Farcy, tous les conservateurs se sont attachés à poursuivre la politique d'acquisition en direction de l'art contemporain avec, à partir des années 70, une ouverture vers l'art international, qui continue de placer Grenoble parmi les premiers musées d'art contemporain européens.





Thomas SCHÜTTE, Untittled (Blue Head), 2002

Christian BOLTANSKI

Monument, 1985

En 1973, Christian Boltanski est invité à réaliser une œuvre d'art au collège des Lentillières de Dijon. L'artiste demande aux quatre cents élèves de l'établissement de lui fournir leur portrait photographique préféré. Chaque image est agrandie à un format identique grâce à une nouvelle prise de vue, placée sous verre et encadrée par une bordure de fer blanc. L'ensemble est fixé en un accrochage serré, sur les murs du hall d'entrée du collège.
Douze ans après, Boltanski crée, à partir de ces portraits d'enfant de nouvelles œuvres intitulées Monuments. Les tirages d'une centaine d'entre eux sont refaits, en plan serré sur le visage, puis bordés de bandes de papier de Noël photographié et découpé.
La photographie de portraits d'enfants est présente dans tout l'œuvre de Boltanski qui illustre ainsi que l'enfance est la première partie de nous-mêmes qui meurt.
Dans cette œuvre conçue comme un triptyque et éclairée d'ampoules peu puissantes, la dimension du sacré est omniprésente. L'artiste reconnaît qu'il a fondu ensemble des rites et des traditions religieuses d'origines diverses : icônes byzantines illuminées de cierges, fête juive des lumières, célébrations catholiques…
L'aspect pauvre et bricolé de l'ensemble, la fragilité des petites lampes, le désordre apparent des fils électriques accentuent le caractère touchant de cette œuvre. Comme souvent, Boltanski allie le dérisoire et le tragique, le merveilleux et le sacré, pour susciter l'émotion.

Christian BOLTANSKI

(Paris, 1944)

Monument, 1985

Photographie, ampoules électriques et fil électrique

260 x 1100 cm

Achat au Consortium Centre d'Art Contemporain avec la participation du FRAM en 1987

© ADAGP

© Musée de Grenoble