Musée de Grenoble

Les 20 ans

Accueil > Le musée > Parc de sculptures

Parc de sculptures

L'esplanade François-Mitterrand et le parc Albert-Michallon accueillent dans un site exceptionnel un ensemble de quinze sculptures, prolongement en plein air des salles du musée consacrées à l'art du XXe siècle. Depuis 1988, le parc de sculptures s'est, en effet, progressivement développé dans cet espace de 16.000 m², magnifiquement planté de grands arbres et d'espèces rares intégrant aussi les vestiges de l'un des murs d'enceinte de la ville.

Expression contemporaine des jardins de sculptures nés au XVIe siècle, le parc de sculptures du musée constitue, grâce aux œuvres qui y sont implantées et la richesse de sa végétation, le lieu privilégié d'une rencontre entre l'art et la nature.

George Rickey

Conversation

La production de George Rickey se situe à l'intérieur du mouvement constructiviste avec l'utilisation de formes géométriques (carrés, rectangles, cylindres), toujours animées et réalisées presque exclusivement en acier. Dès le milieu des années 30, le "Bauhaus" de Chicago, les Mobiles de Calder l'aident à orienter ses choix vers l'usage de matériaux industriels et à centrer ses propres recherches sur l'étude du mouvement et les effets du cinétisme, dont Gabo et Pevsner avaient énoncé les principes dès 1920. A partir de 1949, George Rickey se consacre entièrement à la sculpture.
La nature est aussi un référent permanent pour George Rickey. Des lois exemplaires présentes dans le mouvement des branches des arbres, la fuite des nuages, le lever et le coucher du soleil… se déduisent gravité, équilibre, inertie, rapports de force. Chaque œuvre nécessite une connaissance parfaite des lois de la mécanique et une précision totale dans l'exécution.
Conversation a été conçue par l'artiste pour le parc de sculptures. L'implantation et l'orientation de cette œuvre de huit mètres de haut ont été déterminées par le cours de l'Isère et les vents dominants afin que son mouvement soit perpendiculaire au cours de la rivière. Le vent modifie constamment la position des deux éléments en forme de L réunis autour d'un axe par leur petit côté. L'inox dans lequel ils ont été fabriqués présente un aspect moiré et reçoit la lumière d'une manière plus douce.
Pour l'artiste, cette œuvreest "une réponse au vent" et "à la lumière".

George Rickey

(Né à South Bend (Etats-Unis) en 1907, Mort à Saint Paul (Minnesota) en 2002)

Conversation

Acier inoxydable

7,50 m x 5,48 m x 1,52 m

Commande de la Ville de Grenoble avec le soutien du Ministère de la Culture, réalisée grâce à la générosité de l'artiste en 1991

© Musée de Grenoble