Musée de Grenoble

Les 20 ans

De l'académisme persistant à l'impressionnisme en passant par le romantisme et le réalisme, la collection XIXe du musée est représentative de toutes les tendances de ce siècle. Grands et petits formats se partagent l'espace de neuf salles dont deux sont dédiées à la sculpture, bénéficiant d'un éclairage latéral qui met en valeur les volumes.



INGRES, Tête de la Grande Odalisque, 1814

Anne-Louis GIRODET DE ROUSSY TRIOSON ou GIRODET-TRIOSON

Portrait de Benjamin Rolland, 1816

Nés à dix ans d'intervalle, le peintre et son modèle ont tous les deux été élèves dans l'atelier de David, à des périodes différentes. Ce chef-d'œuvre de Girodet campe un portrait en buste de Benjamin Rolland, deuxième conservateur du musée de Grenoble, en 1817, après Louis-Joseph Jay. Comme ce dernier, Rolland sera également directeur de l'Ecole de dessin. Peintre, il fit quelques portraits de commandes dont celui de son élève Hébert âgé alors de seize ans.

Si l'on souscrit aux dires des compagnons de Rolland à l'atelier de David, Girodet saisit dans ce portrait à la fois la stature et le caractère de celui qu'on nommait sans doute avec excès "Le Furieux". Il avait, dit-on, "quelque chose de brusque dans le caractère mais n'était nullement méchant".

Il s'agit d'un portrait ad vivum, peint en quelques séances et réduit au buste. Il témoigne de l'influence de David. Néanmoins Girodet parvient à saisir avec finesse la personnalité de cet homme robuste et sans détour, qui a le regard vif et déterminé.

Les traits forts, la tête massive et puissamment modelée, la chevelure aux boucles serrées comme la cravate blanche présentent un aspect achevé. En revanche, le fond blanc-crémeux et lumineux de la toile seulement préparée, transparaît sous le col bleu-vert et l'habit brun, brossés en frottis. Ce portrait de trois-quarts, qui se détache sur un fond neutre et clair, met en valeur le visage de Rolland dont émanent beaucoup de gravité et une certaine autorité.

Anne-Louis GIRODET DE ROUSSY TRIOSON ou GIRODET-TRIOSON

(Montargis, 1767 - Paris, 1824)

Portrait de Benjamin Rolland, 1816

Huile sur toile

64 x 53 cm

Don de M. Benjamin Rolland en 1847

Domaine public

© Musée de Grenoble