Pietrus Paulus RUBENS

Saint Grégoire pape, entouré de saints et de saintes, vénérant l'image miraculeuse de la Vierge à l'Enfant, dite de Santa Maria in Vallicella, 1606 - 1607

Cette œuvre majeure de la collection flamande est un témoignage éblouissant de la première période de Rubens, avant son retour d'Italie fin 1608. Commandé en 1606 par les Oratoriens pour la Chiesa Nuova de Santa-Maria-in-Valicella à Rome, Saint Grégoire fut refusé par ces derniers et trouva finalement place jusqu'au XVIIIe siècle dans la chapelle funéraire de l'artiste à Anvers. Saint Grégoire, pape de 590 à 604, accompagné de la colombe du Saint-Esprit, est au centre de la composition. À droite, Sainte Domitille apparaît dans une toilette luxueuse, devant Saint Achille et Saint Nérée. À gauche, Saint Maurice présenté en soldat romain côtoie Saint  Papien  appuyé sur un bâton. Une image de la Vierge à l'Enfant bénissant, entourée d'angelots et portée par un arc monumental, complète la scène, qui illustre parfaitement l'esprit de la Contre-Réforme triomphante.
La composition se caractérise par une succession de diagonales conduisant jusqu'au portrait de la Vierge, image dans l'image. Si l'étonnant raffinement du vêtement de Saint Grégoire rappelle les origines flamandes du peintre, les influences italiennes, notamment vénitiennes dominent. Des composantes baroques annoncent pourtant le futur Rubens : mise en scène des personnages, mouvement tournoyant des drapés, jeu des regards.
Des recherches menées depuis plusieurs années sur la genèse complexe de cette peinture  donneront lieu à une publication abondamment illustrée qui sera accompagnée d'un audiovisuel retraçant toute l'histoire de ce chef-d'œuvre. 

Pietrus Paulus RUBENS

(Siegen, 1577 - Anvers, 1640)

Saint Grégoire pape, entouré de saints et de saintes, vénérant l'image miraculeuse de la Vierge à l'Enfant, dite de Santa Maria in Vallicella, 1606 - 1607

Huile sur toile

477 x 288 cm

Envoi de l'Etat Dépôt au musée de Grenoble en 1811

Domaine public

© Musée de Grenoble