Musée de Grenoble

Les 20 ans

A la suite d'Andry-Farcy, tous les conservateurs se sont attachés à poursuivre la politique d'acquisition en direction de l'art contemporain avec, à partir des années 70, une ouverture vers l'art international, qui continue de placer Grenoble parmi les premiers musées d'art contemporain européens.





Thomas SCHÜTTE, Untittled (Blue Head), 2002

Thomas SCHÜTTE

Untitled (Blue Head), 2002

Grande figure de l'art allemand, Thomas Schütte est aujourd'hui reconnu au plan international comme l'un des principaux sculpteurs de sa génération. Mobilisant à son profit les ressources de la peinture, de la sculpture et de l'architecture, il crée des formes hybrides qui privilégient la fonction iconique de l'art.
Schütte réalise aussi bien des aquarelles, des bannières peintes que des maquettes d'architecture, qui sont pour lui autant de "champs" d'expérimentation concrétisant une "extension de l'œuvre dans diverses directions". Il met également en scène des personnages et propose parfois des saynètes narratives qui, par leur dimension réduite, rétablissent les conditions d'un rapport d'intimité du spectateur à l'œuvre. Le recours à la présence humaine ne se limite pas à l'emploi de figurines : en 2002, il a réalisé quatre grandes et belles têtes d'homme en terre cuite vernissée de différentes couleurs. Untitled (Tête bleue), fait partie de cette série. Elle repose sur une tablette en fer avec un plateau de bois et s'élève ainsi à deux mètres dix du sol, dominant le spectateur, majestueuse et monumentale. Très sarcastique, elle fronce les sourcils et esquisse un sourire dubitatif. Elle est un portrait sans concession d'une facette de l'âme humaine mais Thomas Schütte la traite cependant avec tendresse et fantaisie.
L'œuvre de Schütte maintient un dialogue permanent entre tradition et modernité et apparaît comme une des plus novatrices dans le domaine de l'art actuel. 

Thomas SCHÜTTE

(Oldenbourg, 1954)

Untitled (Blue Head), 2002

Céramique (tête), bois et métal (socle)

210 x 160 x 90 cm Tête : 90 x 80 x 90 cm Socle : 120 x 80 x 60 cm

Achat à la Galerie Nelson en 2003

© ADAGP

© Musée de Grenoble