Musée de Grenoble

Les 20 ans

 

Les conservateurs du musée, depuis sa fondation jusqu'à la fin du XIXe siècle, ont accordé une place privilégiée au dessin participant ainsi à la constitution d'un fonds de dessins anciens, riche aujourd'hui de plus de cinq mille feuilles. A ce fonds initial s'ajoute depuis le XXe siècle un très riche ensemble d'œuvres modernes et contemporaines.




Accroche Arts Graphique

Giovanni-Battista TIEPOLO

La Mort de Caton d'Utique, d'après Matthias Stom, vers 1730 - 1735

Grand décorateur vénitien, Tiepolo réalise de nombreux cycles de fresques pour les palais princiers de Venise, Madrid ou Würzburg, incarnant merveilleusement le goût «rococo» si cher au XVIIIe siècle, fait de coloris acides et de grandes envolées plafonnantes. Les sujets mettant en scène la mort de héros antiques sont donc très rares dans son œuvre. Pour raconter les derniers instants de Caton d'Utique, partisan de Pompée qui préféra se donner la mort en 46 av. J.C. plutôt que de se soumettre à César, Tiepolo prend quelques libertés avec la représentation iconographique. Il ne montre pas le moment où Caton, n’ayant pas réussi à se suicider en plongeant une épée dans sa poitrine, et repoussant le médecin qui tentait de le soigner, déchire ses entrailles de ses propres mains. Il préfère nous livrer son dernier souffle, mais au lieu de faire figurer l'ouvrage sur l’immortalité de l’âme que Caton se mit à lire juste avant de se donner la mort, Tiepolo le remplace par un chien, occupé à laper le sang s’écoulant de la blessure du héros. Dessin préparatoire, réalisé dans les années 1730-1735 ou dessin vendu comme tel,  cette œuvre graphique atteste de la virtuosité du dessinateur. Il semble que la composition doive pourtant revenir à un autre artiste, ce qui ferait de ce dessin une copie. L’œuvre copiée est une peinture de Matthias Stom (vers 1600 - après 1652), peintre hollandais ayant travaillé à Rome et mort en Sicile. Elle est conservée au Museo di Castello Ursino à Catane, et se trouverait sur l’île depuis l’origine. S’il reprend Stom ou Stomeer, Tiepolo l’adapte et lui insuffle une dynamique propre, servie par une éclatante maîtrise des ombres et des lumières.

Giovanni-Battista TIEPOLO

(Venise, 1696 - Madrid, 1770)

La Mort de Caton d'Utique, d'après Matthias Stom, vers 1730 - 1735

Plume et encre brune, lavis d'encre brune sur un tracé à la pierre noire, trait d'encadrement rapporté à la plume et à l'encre brune et à la pierre noire sur papier crème

29,5 x 41,5 cm

Legs de M. Léonce Mesnard en 1890

Domaine public

© Musée de Grenoble