Musée de Grenoble

Les 20 ans

Accueil > Les collections > Les œuvres > Antiquités > XVIe

Antiquités > XVIe siècle

Le musée de Grenoble est classé parmi les musées de beaux-arts tant sa collection est importante dans ce domaine. Toutefois, il possède un fonds remarquable d'antiquités, égyptiennes mais également grecques et étrusques. La collection de beaux-arts, débute avec une peinture italienne de la fin du XIIIe siècle qui voisine avec des œuvres allant jusqu'au XVIe siècle.

 

Hercule, Italie, avant 1600

Attribué à Jacopo TORRITI

Sainte Lucie, XIIIe siècle

Sainte Lucie est le plus ancien tableau des collections italiennes du musée. L'œuvre est d'origine romaine, peinte a tempera par Jacopo Torriti ou un de ses élèves.
Mosaïste et peintre, Jacopo Torriti est un des premiers artistes du XIIIe siècle qui, par l'originalité de sa conception, tend à dégager l'art italien de l'influence byzantine. Ce panneau est l'élément central d'un triptyque provenant de l'Église Santa Lucia in Selci à Rome. Sainte Lucie, vierge et martyre morte à Syracuse, est représentée en pied, de face, tenant une lampe allumée dans la main droite. Le nom de la Sainte est inscrit sur un fond d'or. Ses vêtements sont inspirés des parures impériales byzantines. À partir du XIVe siècle elle est habituellement représentée tenant à la main un plateau avec ses yeux à la place de la lampe, illustrant ainsi un épisode de la légende attribuée à Lucie : elle se serait elle-même arrachée les yeux pour les envoyer à son prétendant et ceux-ci auraient été miraculeusement remis en place.
C'est sans aucun doute une œuvre votive commandée par Angela Cerroni qui est représentée sous l'angle inférieur gauche du panneau. Quoique le traitement frontal de la sainte soit encore archaïque, les ondoiements dans les plis du manteau et le traitement des anges annoncent les développements plastiques qui seront amorcés au début du XIVe siècle. Jacopo Torriti peut être considéré comme l'un des artistes qui ont préfiguré la vision de Giotto. L'œuvre, peinte a tempera, a été peu restaurée et possède son cadre d'origine.

Attribué à Jacopo TORRITI

(Actif à Rome de 1287 à 1292)

Sainte Lucie, XIIIe siècle

Tempera sur bois

170 x 64 cm

Don de Léon de Beylié en 1901

Domaine public

© Musée de Grenoble