Simon VOUET

Le Christ apparaissant à saint Antoine Abbé, vers 1638 - 1639

La carrière de Simon Vouet se divise en deux périodes : le séjour italien qui s'achève en 1627 et la période parisienne qui va de 1627 à sa mort. Les tableaux exécutés à Rome traduisent plus particulièrement l'intérêt de l'artiste pour la manière sombre de Caravage. Lorsqu'il est rappelé par Louis XIII à Paris, son style change et sa palette s'éclaircit. Il s'entoure alors d'un atelier très important qui jouera un rôle considérable auprès des nouvelles générations d'artistes.
La Tentation de saint Antoine, réalisée à la fin de sa vie, représente l’épisode au cours duquel Antoine, retiré au désert, est tenté par le diable sous la forme de créatures aux ailes d’insectes. Jésus lui apparaît alors et met en fuite les démons. Reconnaissable à ses attributs, le chapelet à gros grains, le tau cousu sur son vêtement, la clochette servant à écarter les démons et le sanglier devenu son fidèle compagnon, saint Antoine semble subjugué par l’autorité du Christ. La toile est animée par un jeu de courbes  et de contre-courbes qui assurent de multiples passages d'un personnage à l'autre, d'un plan vers le suivant. Un éclairage puissant provenant de la gauche favorise les effets de contrastes entre les zones sombres et les parties éclairées. La distribution savante de tons chauds et froids, les accords de mauve et de bleu et la préciosité accordée aux doigts des personnages entretiennent encore des accents baroques, qui se tempèrent cependant d'une simplicité et d'une douceur remarquables.

Simon VOUET

(Paris, 1590 - 1649)

Le Christ apparaissant à saint Antoine Abbé, vers 1638 - 1639

Huile sur toile

278 x 163 cm

Envoi de l'Etat en 1799

Domaine public

© Musée de Grenoble