Musée de Grenoble

Les 20 ans

Les conservateurs du musée, depuis sa fondation jusqu'à la fin du XIXe siècle, ont accordé une place privilégiée au dessin participant ainsi à la constitution d'un fonds de dessins anciens, riche aujourd'hui de plus de cinq mille feuilles. A ce fonds initial s'ajoute depuis le XXe siècle un très riche ensemble d'œuvres modernes et contemporaines.




Accroche Arts Graphique

Édouard VUILLARD

Femme au corsage bleu, 1915

Membre du mouvement « Nabi » qui se forme autour de Paul Sérusier à partir de 1888, Vuillard s'oriente dès lors vers un style décoratif qui s'inspire aussi bien des vitraux médiévaux que des estampes japonaises. Femme au corsage bleu, que l'on date de 1915, est une grande gouache dont l'atmosphère intimiste est encore marquée par le style nabi de sa jeunesse. Le modèle, dont la féminité s'épanouit dans les gestes et l'attitude très élégante, n'est autre que l'actrice Lucie Belin, posant ici dans l'atelier de l'artiste, boulevard Malesherbes. Assise sur un canapé dans un coin de la pièce, cette femme dont le visage nous est caché, n'existe dans l'espace que par le jeu de lumière jouant sur la surface des étoffes qui la drapent avec raffinement et simplicité. Les taches de bleu, de violet et de noir de sa silhouette, se détachent sur le fond clair du canapé, servi par un camaïeu de gris, mêlé de blanc, de vert et de bleu. Les formes épurées, les contrastes de couleurs, délicats et pourtant fortement tranchés, la composition d'une grande sobriété, construisent un espace sans artifice, familier et poétique. Saisissant le sujet sur le vif, Vuillard révèle ici des qualités exceptionnelles de dessinateur, justesse des proportions et harmonie des tonalités, maîtrisées d'un geste rapide qui donnent à ce dessin sa fraîcheur et sa spontanéité. Le silence et la douceur feutrée qui émanent de cette image traduisent l'émotion de l'artiste, le souvenir d'un moment fugace, ces «faits qui ne sont visibles que pour un seul», pour reprendre les mots de Paul Valéry qui sont au cœur de l'inspiration de l'artiste.

Édouard VUILLARD

(Cuiseaux, 1868 - La Baule-Escoublac, 1940)

Femme au corsage bleu, 1915

Gouache sur papier

65 x 51 cm

Legs de Agutte-Sembat en 1923

Domaine public

© Musée de Grenoble