ZURBÁRAN Francisco de

L'Annonciation, 1638 - 1639

Zurbaràn est avec Velăsquez et Murillo le plus grand peintre espagnol du Siècle d'or. Ce tableau, ainsi que les trois autres, provient du grand retable de la Chartreuse de  Jerez de la Frontera démembré  en 1837. Acquises par le Général de Beylié en 1904, les quatre toiles furent aussitôt offertes au musée.
Cette Annonciation triomphale associe les exigences de lisibilité de l'œuvre aux consignes des exégètes de la Contre-Réforme. La répartition à gauche et à droite de la Vierge et de l'Ange est relayée par les verticales des colonnes qui unissent le ciel et la terre. Cette disposition donne à la composition un aspect puissamment frontal. L'alternance de zones sombres et claires, l'insertion peu vraisemblable du paysage au deuxième plan confèrent au décor un aspect théâtral marqué. 
Zurbaràn refuse la surcharge décorative maniériste. Il prend soin d'isoler les objets qui acquièrent ainsi une présence monumentale inaccoutumée. La valeur symbolique des natures mortes, lys, linge blanc, livre, s'accompagne d'une aura méditative soulignée par l'attitude grave et recueillie des personnages. Ceux-ci, idéalisés sans mièvrerie, font face au spectateur et le prennent à témoin de l'accomplissement de la volonté divine. La couleur modulée par la lumière donne un relief puissant aux éléments du registre inférieur. Le traitement du ciel et des anges est d'une facture plus moelleuse et diffuse. Cette œuvre, probablement la dernière réalisée pour le retable, montre la disponibilité de Zurbaràn aux influences italianisantes.

ZURBÁRAN Francisco de

(Fuente de Cantos, 1598 - Madrid, 1664)

L'Annonciation, 1638 - 1639

Huile sur toile

266 x 184,5 cm

Don de Léon de Beylié en 1901

Domaine public

© Musée de Grenoble