Musée de Grenoble

Accueil > Les expositions

Les expositions

Parallèlement à la présentation permanente de ses collections, le musée organise chaque année deux grandes expositions temporaires. Leur thème s'appuie sur l'identité du musée, son histoire, ses collections, mais aussi sur le désir de maintenir l'institution ouverte sur la création actuelle.

Giuseppe PENONE

Jusqu'au 22 février 2015

De Picasso à Warhol - Une décennie d'enrichissement des collections

du 7 mai au 30 août 2015

« Un musée qui n’achète pas est un musée mort ».

Après la préservation et la mise en valeur de sa collection, une des toutes premières missions d’un musée est son enrichissement. Dons, dépôts, mais principalement acquisitions sont les modes traditionnels du développement d’une collection. Grâce à l’engagement constant de la ville de Grenoble, cet enrichissement a pu être conduit de manière dynamique. L’exposition permettra de révéler la richesse et la diversité des oeuvres qui ont été collectionnées durant plus d’une décennie, de l’art ancien à l’art moderne et contemporain, du dessin à la peinture en passant par la sculpture, la photographie et la vidéo, des oeuvres de grands classiques du XXe siècle comme Picasso, Matisse ou Warhol, et de figures de l’art d’aujourd’hui comme Bruce Nauman, Sigmar Polke ou Philippe Cognée…

Démons et merveilles

du 19 mai au 13 juin 2015

Exposition Hors les murs - Bibliothèque Arlequin

Georgia O'Keeffe (1887-1986)

du 7 novembre 2015 au 7 février 2016

Première monographie consacrée à Georgia O’Keeffe en France, l’exposition offrira un large aperçu de l’œuvre de cette grande figure du modernisme américain, longtemps associée à son compagnon, le célèbre photographe Alfred Stieglitz. Débutant sa carrière par des abstractions organiques héritées de l’art nouveau dans les années 1910 et 1920, O’Keeffe offre une réinterprétation du motif de la fleur qu’elle appréhende comme une métaphore de ses sentiments à partir des années 1920 avant de peindre les paysages du Nouveau Mexique où elle s’installe définitivement en 1949.

L’exposition composée d’une sélection de peintures jalonnant sa longue carrière des années 1910 aux années 1970, constituera une plongée dans cette œuvre cruciale pour les développements du modernisme américain. De ses débuts à New York à son installation au Nouveau Mexique, O’Keeffe est marquée par la photographie moderne et notamment par les développements de la Straight Photography. L’exposition, afin de rendre compte de cet aspect fondamental de son œuvre, fera dialoguer ses peintures avec les œuvres de grands noms de la photographie : Alfred Stieglitz, son compagnon de 1917 à 1946 mais aussi Paul Strand, Edward Weston et Imogen Cunningham ou encore Ansel Adams et Eliot Porter.

Aussi célèbre que Jackson Pollock aux Etats-Unis, Georgia O’Keeffe, peu représentée dans les collections françaises – seul Red, Yellow and Black Streak [Stries rouge, jaune et noir], 1924 est conservé au Musée National d’Art Moderne/ Centre Pompidou – trouvera avec cette exposition la reconnaissance européenne qui lui revient.

En collaboration avec le musée des Beaux-arts de Nantes