Intérieur aux aubergines

Henri MATISSE
1911
Détrempe à la colle sur toile
212 x 246 cm
Crédit photographique :
Ville de Grenoble / Musée de Grenoble-J.L. Lacroix
Acquisition :
Don de l'artiste et de sa famille en 1922
Localisation :
SA27 - Salle 27

Voir sur navigart

L’Intérieur aux aubergines est un des quatre grands « Intérieurs symphoniques » de 1911, avec L’Atelier rouge, aujourd’hui au Museum of Modern Art à New York, L’Atelier rose du musée Pouchkine à Moscou et La Famille du peintre au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. Cette œuvre capitale, fleuron de la collection d’art moderne de Grenoble, a été peinte à Collioure et se présente à l’œil du spectateur avec la planéité et la densité ornementale d’un tapis. Petit à petit, par accommodation, l’espace de la pièce se construit dans l’esprit et se recompose dans l’œil. Sur une table rouge, trois aubergines sont posées. À gauche, une cheminée, puis une grande glace devant laquelle est appuyé un carton à dessin. La pièce s’y reflète, ce qui crée une distorsion spatiale. Derrière la table, un paravent, rapiécé, occulte une porte ouverte sur une autre pièce, pourvue d’un rideau. Enfin, à droite de la composition, une fenêtre laisse deviner à l’extérieur un paysage. Le tableau n’est plus qu’une surface de couleurs, unifiée par le motif du sol et du papier peint, découpée et creusée selon une perspective qui ne doit rien aux artifices du dessin. Chef-d’œuvre d’équilibre des formes, véritable symphonie colorée, Intérieur aux aubergines explore la capacité de la couleur à modeler l’espace, les tonalités claires surgissant vers l’œil du spectateur quand les valeurs sombres semblent plonger dans les profondeurs de la toile.

Un autre regard

Découvrez également...

  • Alberto GIACOMETTI

    La Cage

    1950
  • Pablo PICASSO

    Femme lisant

    1920
  • Francis PICABIA (Francis MARTINEZ DE PICABIA, dit)

    Idylle

    vers 1925 - 1927

Elle fait l'actualité

  • Matisse à Paris

    Inaugurée cet hiver au Centre Pompidou, l’exposition Matisse. Comme un roman devait célébrer le cent-cinquantième anniversaire de la...