Idylle

Francis PICABIA (Francis MARTINEZ DE PICABIA, dit)
vers 1925 - 1927
Huile sur isorel
105,7 x 75,7 cm
Crédit photographique :
Ville de Grenoble / Musée de Grenoble-J.L. Lacroix
Acquisition :
Don de Madame Jacques Doucet, en exécution de la volonté de son mari, en 1931
Localisation :
SA36 - Salle 36

Voir sur navigart

[Cartel de l’exposition Hommage à Andry-Farcy. Un conservateur d'avant-garde 1919-1949, musée de Grenoble, 26 juin - 24 novembre 2019]

Francis Picabia rencontre le couturier et collectionneur Jacques Doucet en 1922 par l’intermédiaire d’André Breton, qui est alors conseiller artistique du plus important collectionneur français d’art moderne. Très vite une relation de confiance s’installe entre Doucet et Picabia, qui devient l’artiste le plus représenté de sa collection. Aussi, lorsque Andry-Farcy va voir Jacques Doucet à Neuilly-sur-Seine dans son mythique Studio art déco à la fin des années 1920 pour lui demander de donner une oeuvre au Musée de Grenoble, c’est logiquement que Doucet lui propose une peinture de Picabia. L’artiste dada n’était pas encore représenté dans la collection du musée, bien qu’il ait exposé au Salon de l’Effort à Grenoble en 1923.
Idylle, peinture au Ripolin caractéristique de la période cannoise de l’artiste, est intégrée dans un cadre de Pierre Legrain, comme l’étaient toutes les peintures qui rejoignaient l’oeuvre d’art totale constituée par Doucet dans son hôtel particulier de l’ouest parisien. Avec La charmeuse de serpent (1907) du Douanier Rousseau qui rejoint le Musée du Louvre (aujourd’hui Musée d’Orsay), Idylle est la seule oeuvre du couturier à être donnée à un musée français à son décès. Les chefs-d’oeuvre de la collection, comme Les Demoiselles d’Avignon (1907) de Picasso ou Poissons rouges et palette (1914) de Matisse seront vendues aux États-Unis.

Un autre regard

  • Les feux de l'amour

    L’amour ? Moteur de l’homme, il guide souvent l’artiste. Qu’il s’inspire des amours mythiques ou de ses propres passions, le peintre illustre souvent l’état amoureux.

  • Le surréalisme

    Le Surréalisme est un mouvement intellectuel, littéraire et artistique, ébauché vers 1919 à la suite du dadaïsme et défini par André Breton en 1924.

Découvrez également...